Soulages, Pierre : Pierre Soulages

Couleur, 2017, 52’
Réalisation et scénario : Stéphane Berthomieux
Image : Isabelle Fougère, Valérie Frêne
Son : Nicolas Duchêne
Montage : Galaad Germa, Kip Sturm
Production : Angelos Angelidis
Producteurs : Les Films d’ici Méditerranée, ARTE France, Région Occitanie / Pyrénées-Méditérannée, CNC

À 97 ans, du haut de ses 1,90m, Pierre Soulages est solide comme un roc. L’esprit alerte, la main toujours sûre, il est l’un des derniers mythes vivants de la peinture abstraite. Pour ce documentaire, Stéphane Berthomieux nous propose de vivre l’expérience de la lumière qui vient du noir en parvenant à conjuguer trois niveaux de récits : les archives, les témoignages mis en scène et les voix-off. Cette approche à la fois biographique et poétique nous fait découvrir la place de Soulages dans l’art des XXe et XXIe siècles. Et nous fait prendre conscience de la modernité de sa peinture, de la puissance de son noir et de l’énergie qui s’en dégage.

Pierre Soulages (1919)
Né à Rodez, Soulages quitte son Rouergue natal, ses monuments romans et ses mégalithes pour s’installer à Paris en 1946. Il découvre Cézanne et Picasso. Très solitaire, il atteint une abstraction personnelle peignant sur papier au brou de noix, à l’essence ou à l’huile. Le noir est sa couleur presque exclusive et les motifs rectilignes forment dans ses peintures une architecture dense et dramatique. Ses coups de spatule, de couteau ou même d’instruments bricolés révèlent une vigueur profonde. Puis, il assouplit sa ligne et ses couleurs introduisant dans ses toiles plus de rythme, de blanc. Il poursuit actuellement une démarche qui, à travers les années, n’a guère varié.

Stéphane Berthomieux
Après une formation initiale en sciences économiques, il entre au début des années 90 aux Beaux Arts de Clermont-Ferrand. En 2006, il réalise son premier court documentaire musical sur le groupe anglo-américain The Kills. Il parvient à écrire et à réaliser son premier long métrage en 2008 "La Ruée vers l’Ouest", documentaire sur les coulisses du Festival des Vieilles Charrues. Enfin, en 2015, il écrit et réalise son premier court-métrage de fiction "How Does David Lynch Do It ?" avec Jean-Pierre Kalfon. Réalisateur et monteur indépendant, il travaille en tant que journaliste reporter d’images pour Cap 24 et réalise des sujets courts pour le site Internet de l’INA. Il crée sa société de production en 2013 afin de produire et de réaliser des films institutionnels. Il entame ses recherches sur Pierre Soulages et mûrit l’idée d’un nouveau projet documentaire mettant en lumière les noirs de Soulages. En parrallèle, il prépare actuellement un long métrage de fiction en collaboration avec Mathieu Demy.