Bonne Maman et Le Corbusier

Sorry, this entry is only avai­lable in French.

Un film de Marjolaine Normier (2017, 58′)

En 2012, à Marseille, la Cité Radieuse, immeuble pion­nier du Corbusier est en feu. Sʹen suit alors de vastes tra­vaux de réno­va­tion qui impliquent, bâti­ment clas­sé oblige, une recons­truc­tion à lʹi­den­tique par une arma­da d’ex­perts en tous genres. La cinéaste fran­çaise Marjolaine Normier a pu suivre ce chan­tier de très près par lʹen­tre­mise de sa grand-mère qui, depuis soixante ans, occupe un des trois cent trente-sept appar­te­ments de cette “ville ver­ti­cale” deve­nue célèbre. Soixante ans, c’est dire que son appar­te­ment, Bonne-maman le connaît comme sa poche et qu’ex­perte, elle peut dire qu’elle l’est ! Le film adopte le point de vue de cette dame au carac­tère bien trem­pé et nous per­met de vivre cette réha­bi­li­ta­tion à tra­vers une sorte de déam­bu­la­tion poé­tique et ludique. La mémoire fami­liale rejoint la mémoire de ce fleu­ron de lʹar­chi­tec­ture moderne, trans­for­mé en musée au détri­ment par­fois de sa fonc­tion pre­mière, l’habitat.