Jean Tinguely

Sorry, this entry is only avai­lable in French.

Un film d’Adrian Maben (1973, 45′)

Les machines enva­hissent tout, même le géné­rique. Jean Tinguely est là, avec son éner­gie débor­dante : fai­sant ses machines, par­lant de ses machines. Sur les chan­tiers, dans sa mai­son, dans son ate­lier, dans les villes et les musées où il les pose et les pro­pose. Il raconte des choses très per­son­nelles : l’éloge inat­ten­du de la cam­pagne, le trans­fert de son angoisse dans son tra­vail, sa soli­tude, la réti­cence extrême de ses parents, l’im­por­tance de Niki de Saint Phalle. Une chro­no­lo­gie fan­tai­siste s’établit avec beau­coup d’extraits de films, d’images d’archives, de pré­sen­ta­tion de son tra­vail : on passe de Marcel Duchamp à Yves Klein, de New York à Milan. Autour d’une belle inter­view cen­trale, des addi­tifs docu­men­taires, le tout nap­pé dans la musique oni­ri­co-méca­niste des Pink Floyd.

Cycle : CINEMUSEE (Liège) -
Wednesday 17 November 2021 - 12h30
3

animationsdesmusees@liege.be