Mur Murs

Mur Murs

  • 81'
  • 1982
  • VO EN stFR
Réalisation : Agnès Varda

Narration : Agnès Varda | Image : Bernard Auroux | Son : Lee Alexander | Montage : Sabine Mamou | Musique : Buxtehude, Carey, Cruz, Fiddy, Healy, Los Illegals, Lauber | Documentation : Alain C. Ronay, Denise Warren | Production : Ciné-Tamaris | Pays : France

  • 81'
  • 1982
  • VO EN stFR

Résumé

À partir des fresques murales sur les murs de Los Angeles qu'elle découvre au fil de ses allers et retours, la réalisatrice française Agnès Varda raconte l'histoire de la ville et sa diversité.

Avis

Agnès Varda a vécu quelque temps en Californie. Elle y tourne un film grave, intitulé 'Documenteur' où elle voit le côté sombre de Los Angeles. Mais elle lui oppose un autre film, 'Mur Murs', plein de couleurs et d’humour, dans lequel elle expose la ville sous son côté ensoleillé. Celle qui a érigé l’art de la promenade en art poétique, nous fait découvrir des murs qui racontent des histoires, et part filmer les Murals. À travers ces fresques naïves, violentes, poétiques, elle lit l’aventure de la ville et de celles et ceux qui l'habitent : les rêves, les revendications, les manifestations écolo, l’amour, l’expression brute des cultures afro-américaine et latino-américaine, soit toute l’imagerie de ce pays prise dans le melting-pot et l’air du temps. Chaque mural, chaque quartier a une histoire et Agnès Varda, qui a écrit le commentaire et le dit, la raconte à sa façon si reconnaissable, avec humour et tendresse. On est dans la vie, dans la rue, avec les gens. Un film en état de grâce où, d’une manière visuelle et vivante, on entre dans l’univers californien. Il n’y a ni message, ni didactisme mais un véritable regard et cette sensibilité toute personnelle qui a fait sa marque de fabrique.

Agnès Varda 1928-2019France
Photographe au T.N.P., à l’époque de Jean Vilar, c'est par la photographie qu'Agnès Varda arrive au cinéma. Elle réalise, en 1955, son premier film 'La pointe courte' qui anticipe une approche du cinéma qui sera, quelques années plus tard, celle de la Nouvelle Vague. On lui doit 'Cléo de 5 à 7', 'Daguerréotypes', 'Sans toit ni loi' et des courts-métrages : 'Opéra Mouffe', 'Du côté de la côte', 'Ulysse'. Fictions ou documentaires, courts ou longs, toute son œuvre témoigne de son attention aux êtres, de son goût de la vie, d’un rapport très rigoureux à l’image et au cadre. Inventrice de la 'Cinécriture' elle scénarise, monte ses films et intervient souvent directement dans des commentaires qu’elle dit elle-même.
Rent Mur Murs using the form