Claes Oldenburg

Artiste : Claes Oldenburg

Claes Oldenburg

  • 52'
  • 1977
  • VF
Réalisation : Michael Blackwood

Image : Nicholas Proferes | Son : James Mosser | Montage : Lana Jokel | Production : Michael Blackwood, RM Productions | Pays : États-Unis

  • 52'
  • 1977
  • VF

Résumé

L'artiste américain Claes Oldenburg est l'une des plus importantes figures du Pop Art. Autour de nombreux documents qui témoignent de ses œuvres, il se raconte ici et se montre au travail.

Avis

Cet artiste américain, qui a été un des plus importants artistes du mouvement Pop Art est vu ici d’une manière intéressante avec des documents filmés à différentes époques et portés par sa voix et ses réflexions. Claes Oldenburg commente des photos qui restituent son enfance, puis nous guide dans son travail, son évolution et aussi ses sources d’inspiration : le défilé de Thanksgiving à New York avec ses personnages gonflables, Chicago, les détritus de tous ordres trouvés sur la plage ou dans les rues, les objets de la vie quotidienne (les jouets en plastique, les bouches d’incendie, une pince à linge, un gant de base-ball qui devient la grande vedette du film). On le voit travailler à ses dessins, à ses sculptures en métal ou en plâtre colorié, inventer les sculptures molles, faire des objets en tissus bourrés de sable ou de fibre végétale. Il dit des choses justes et intelligentes, son travail est toujours présent sans court-circuitage ni parasite filmique. Un excellent document sur un artiste passionnant.

Claes Oldenburg °1929États-Unis
Né en Suède, sa famille s’installe à Chicago en 1936 et Claes Oldenburg est naturalisé Américain en 1953. Il étudie l’art et la littérature à Yale, puis fréquente l’Art Institute à son retour à Chicago. Il s’installe à New York en 1956 où il rejoint d'autres artistes qui cherchent à repenser l’expressionnisme abstrait. Ses premières expositions présentent des assemblages d’images, papier mâché, plâtre, objet de récupération. Connu pour ses happenings, le plus célèbre reste 'The Store' (1961) : dans un espace commerçant, il vend des sculptures en plâtres imitant des plats cuisinés, avec l’idée de questionner la relation art/produits. Ses recherches se poursuivent en travaillant sur la matière - sculptures molles - et l’échelle. Depuis les années 1970, Oldenburg se consacre d’ailleurs aux sculptures monumentales qui sont visibles partout dans le monde.
Michael Blackwood °1934Allemagne/États-Unis
Né en Allemagne, sa famille émigre aux États-Unis en 1949. D’abord documentariste pour la NBC, Michael Blackwood devient indépendant et fonde une maison de production qui porte son nom. Depuis 1966, il a tourné une quarantaine de films traitant de la culture contemporaine ('Motherwell', 'Andy Warhol'...), de l’architecture, de la danse et des civilisations orientales.
Rent Claes Oldenburg using the form