Artistes évoqués :
Jean-Guihen Queyras

Mitten

  • 53'
  • 2019
  • VF stNL

Image : Olivia Rochette | Montage : Dieter Diependaele | Musique : Jean-Sébastien Bach interprété par Jean-Guihen Queyras | Avec : Boštjan Antoncic, Anne Teresa De Keersmaeker, Marie Goudot, Julien Monty, Michaël Pomero, Jean-Guihen Queyras | Production : Accattone Films

  • 53'
  • 2019
  • VF stNL

Résumé

Sur un plateau nu, une danseuse et des danseurs, une chorégraphe et un musicien travaillent ensemble sur les six suites pour violoncelle de Jean-Sébastien Bach, cherchant à faire dialoguer les corps et la musique.

Avis

Devant l’instrument, se tient, de face ou de côté, le musicien Jean-Guihen Queyras qui interprète les six suites pour violoncelle de Jean-Sébastien Bach, un sommet de l’histoire de la musique occidentale. Trois danseurs et deux danseuses (dont Anne Teresa De Keersmaeker elle-même) se succèdent sur le plateau et donnent vie à cette sublime partition. Au sol, sont tracés des cercles, des lignes droites, des formes géométriques complexes et des spirales en couleur qui sont non seulement des marques pour les danseuses et danseurs mais qui suivent les lignes musicales. Cela montre de manière tangible toute l’architecture élaborée entre mouvement et musique. Pour preuve, ce début de film autour de la table, partitions en main, que le musicien décode avec la chorégraphe et la deuxième danseuse, note après note, clé après clé, mesure après mesure et qu’Anne Teresa patiemment annote. Le travail au cordeau qui est à l’œuvre ici nous montre combien la géométrie tient une place primordiale et qu’il s’agit d’un véritable travail sur les perspectives, une minutieuse occupation de l’espace. Pour autant, il ne s’agit pas d’illustrer la musique mais au contraire de la montrer sous toutes ses facettes, de l’éclairer parfois, de la prendre à rebrousse-poil à d’autres, de la mettre au défi ou en perspective ailleurs encore… Et c’est bien ce que parviennent à éclairer de manière saisissante les deux cinéastes, l’étreinte fascinante et presque vivante entre musique et danse, la confrontation et la fusion réussie de la musique ancienne qui se conjugue avec la modernité de la danse et des danseuses et danseurs. Le duo Olivia Rochette et Gérard-Jan Claes, attentif et présent à la fois aux gestes mais aussi aux mots, trouve la distance idéale pour nous faire entrer dans ce processus et rendre visible l’invisible. En mettant en lumière ce travail opiniâtre et audacieux, les cinéastes nous montrent que la recherche de cette chorégraphe est théorique sans être abstraite, mathématique en restant sensuelle. Et l’on s’installe avec joie dans ce documentaire qui pourrait durer des heures tant on a de plaisir à être avec elles et eux, à les voir chercher, se tromper, recommencer, douter et confronter leurs ressentis...

Anne Teresa De Keersmaeker °1960Belgique
À l'École Mudra (Bruxelles), Anne Teresa De Keersmaeker fait des études de danse qu'elle poursuit à la Tisch School of the Arts de New York. Elle crée sa première chorégraphie en 1980 et enchaine ensuite deux pièces qui vont la révéler : 'Fase, Four Movements to the Music of Steve Reich' et 'Rosas danst Rosas' en 1983. La même année, De Keersmaeker établit sa propre compagnie - Rosas - à Bruxelles. C’est également là qu’elle fonde l’école P.A.R.T.S. [Performing Arts Research and Training Studios] en 1995, en association avec La Monnaie/De Munt où elle est d’ailleurs accueillie en résidence entre 1992 et 2007. De Keersmaeker est connue pour sa pratique chorégraphique basée sur les principes formels de la géométrie et des mathématiques, l'étude de la nature et des structures sociales, où les corps se déploient dans l’espace et dans le temps dans un lien étroit avec la partition musicale.
Olivia Rochette °1987Belgique
Réalisatrice et cadreuse, Olivia Rochette est aussi cofondatrice de la plateforme cinéphile Sabzian et du distributeur de films indépendant belge Avila. Elle réalise des films en collaboration avec Gerard-Jan Claes. Leur filmographie comprend 'Because We Are Visua'l (2010), 'Rain' (2012), 'Grands travaux' (2016) et 'Mitten' (2019). Depuis 2009, le duo s'occupe également des enregistrements vidéo pour la chorégraphe Anne Teresa De Keersmaeker et sa compagnie de danse Rosas.
Gérad-Jan Claes °1987Belgique
Rent Mitten using the form