Alechinsky sur Rhône

Alechinsky sur Rhône

  • 23'
  • 1990
  • VF
Réalisation : Pierre Coulibeuf

Image : Alain Weill - Michel Gallois | Son : Jean-Pierre Frescaline | Montage : Thierry Rouden | Textes et commentaire : Pierre Alechinsky | Coproduction : Regards Productions, Centre Georges Pompidou, CNDP | Pays : France

  • 23'
  • 1990
  • VF

Résumé

Le peintre belge Pierre Alechinsky travaille dans deux ateliers. L'un est à Bougival, l'autre à Arles. Le film interroge sa peinture à partir des paysages qui l'entourent. Peint-il différemment selon le lieu où il se trouve ?

Avis

Est-ce que Pierre Alechinsky peint autre chose et/ou différemment quand il travaille dans son atelier d’Arles et non plus celui de Bougival ? C’est le postulat filmique que propose le réalisateur qui rapproche ses toiles provençales du pays qui l’entoure : le Rhône, le bleu du ciel, les roches et la garrigue. Qu’on retienne ou pas cette hypothèse prétexte, ce qui compte et qui reste fascinant est de voir Alechinsky au travail. Il est le plus cinématographique des peintres contemporains avec sa danse gestuelle autour des toiles posées par terre, un cérémonial méticuleux de la préparation des couleurs et des pinceaux, son savoir-faire de maroufleur, colleur, laveur de toile et surtout la naissance du trait, de l’image. On suit la construction d’un tableau comme un scénario plein de surprises. Il n’y a pas de commentaire, simplement des aphorismes de Pierre Alechinsky qui est aussi écrivain. Ils sont plein de suc, de saveur et d’intelligence : "Un tableau de la pensée engloutie dans la couleur et qui montre le bout de son nez" ; "Le dessin, de l’écriture dénouée et renouée autrement". La musique d’Olivier Messiaen est lyrique et tumultueuse comme le bruit du fleuve.

Pierre Alechinsky °1927Belgique
Entre 1944 et 1948, Pierre Alechinsky fait des études de typographie et d’illustration à La Cambre et se met également à la peinture. En 1947, il intègre le groupe Jeune Peinture Belge, puis rejoint CoBrA en 1949 suite à sa rencontre avec Christian Dotremont. À la dissolution du groupe en 1951, Alechinsky s'installe à Paris et les expositions se multiplient. Il est le représentant belge à la Biennale de Venise en 1960. La technique d'Alechinsky évolue puisqu'il abandonne l’huile pour l’encre avant de découvrir la peinture acrylique à New York, produisant des œuvres qui mêlent expressionnisme et surréalisme. Son œuvre la plus célèbre - 'Central Park' (1965) - inaugure ses tableaux à "remarques marginales" inspirés de la bande dessinée.
Pierre Coulibeuf °1949France
Cinéaste-plasticien, Pierre Coulibeuf propose un travail filmique où se croisent récit et fiction expérimentale. Dès 1991, le Centre Pompidou présente une première rétrospective de son travail. En 2013, il réalise 'Doctor Fabre Will Cure You', un portrait fictif de l’artiste flamand Jan Fabre.
Rent Alechinsky sur Rhône using the form