Divertissement à la maison de Balzac

Artistes évoqués :
Honoré de Balzac

Divertissement à la maison de Balzac

  • 12'
  • 1989
  • VF
Réalisation : Pierre Coulibeuf

Image : Alain Weill, Michel Hubert | Son : André Barthe, Robert Tison | Montage : Thierry Rouden | Musique : 'Suite Opus 29' (A. Schoenberg), 'Le chat se retourne' (T. Coe) | Production : Regards Productions | Pays : France

  • 12'
  • 1989
  • VF

Résumé

Le peintre Pierre Alechinsky a réalisé des gravures pour le livre de Michel Butor 'Scènes de la vie excitante' qui prolonge un texte d'Honoré de Balzac 'Traité des excitants modernes'. Ce travail a donné lieu à une exposition au Musée Balzac à Paris et à la naissance de ce film.

Avis

Petit film qui réunit deux écrivains (Michel Butor et Honoré de Balzac), un peintre (Pierre Alechinsky) et un musicien (Arnold Schönberg). Les gravures faites par Alechinsky pour le livre de Michel Butor 'Scènes de la vie excitante' qui prolonge le texte de Balzac 'Traité des excitants modernes' ont été exposées dans la maison d'Honoré de Balzac. Pierre Coulibeuf fait, sur cet événement, un reportage-fiction qui mêle les images du vernissage, une jeune femme au cigare, l’écrivain Michel Butor dans le jardin, le peintre au travail. Le tout sur fond de textes parlant du chocolat, du thé et du café, et qui révèlent des faits historiques méconnus et passionnants.

Pierre Alechinsky °1927Belgique
Entre 1944 et 1948, Pierre Alechinsky fait des études de typographie et d’illustration à La Cambre et se met également à la peinture. En 1947, il intègre le groupe Jeune Peinture Belge, puis rejoint CoBrA en 1949 suite à sa rencontre avec Christian Dotremont. À la dissolution du groupe en 1951, Alechinsky s'installe à Paris et les expositions se multiplient. Il est le représentant belge à la Biennale de Venise en 1960. La technique d'Alechinsky évolue puisqu'il abandonne l’huile pour l’encre avant de découvrir la peinture acrylique à New York, produisant des œuvres qui mêlent expressionnisme et surréalisme. Son œuvre la plus célèbre - 'Central Park' (1965) - inaugure ses tableaux à "remarques marginales" inspirés de la bande dessinée.
Michel Butor 1926-2016France
Poète, romancier, traducteur et essayiste. Si Michel Butor s’associe au Nouveau Roman vers 1955, introduisant dans le mouvement la volonté d’une conscience propre au surréalisme, il ne cesse depuis d’œuvrer en solitaire. L’auteur se place aux antipodes de la réduction de l'écriture à une littéralité, le choix d’une écriture non romanesque, laboratoire de ses recherches formelles entre critique, fiction et poésie. Ses voyages et sa carrière d’enseignant le mènent loin de Paris, de l’Égypte au Mexique en passant par le Japon. Michel Butor reçoit notamment le prix Renaudot pour 'La Modification' en 1957 et cinquante ans plus tard, le prix Mallarmé pour 'Seize Lustre'.
Pierre Coulibeuf °1949France
Cinéaste-plasticien, Pierre Coulibeuf propose un travail filmique où se croisent récit et fiction expérimentale. Dès 1991, le Centre Pompidou présente une première rétrospective de son travail. En 2013, il réalise 'Doctor Fabre Will Cure You', un portrait fictif de l’artiste flamand Jan Fabre.
Rent Divertissement à la maison de Balzac using the form