Gilbert Fastenaekens, photographe

Gilbert Fastenaekens, photographe

  • 12'
  • 1988
  • VF
Réalisation : Carole Laganière

Image : Jos Andries | Son : Olivier Vandersleyen, Jean-Jacques Quinet | Montage : Sandrine Deegen | Musique : Alexandre Vonsivers | Coproduction : CFA, Contretype, INSAS XXV | Pays : Belgique

  • 12'
  • 1988
  • VF

Résumé

Gilbert Fastenaekens, photographe belge contemporain, raconte son parcours et son travail qui se construit autour de la notion du territoire avec l'observation assidue de la ville et du paysage.

Avis

Un discours de photographe. Gilbert Fastenaekens se raconte face à l’écran comme une "tête parlante". Il dit ses origines ouvrières, son adolescence à l’usine, son évasion dans la photographie et vers le sud. Puis il commente ses divers travaux : une série sur sa famille, une autre sur l’architecture industrielle en Lorraine, son goût actuel pour le paysage, le bonheur de photographier. La construction est schématique. On passe du plan du discours à son illustration par des photos et quelques séquences de mise en situation. Ce qui est dit est intéressant mais le dispositif documentaire reste très basique.

Gilbert Fastenaekens °1955Belgique
Carole Laganière °1959Canada
Après un bref passage dans la fiction, cette diplômée de l’INSAS se concentre sur le documentaire – genre qui lui permet de conjuguer préoccupations sociales et artistiques. Carome Laganière remporte le Prix du meilleur documentaire canadien aux Hots Docs de Toronto à deux reprises en 2002-2003. Plus récemment, elle réalise ‘Quartiers sous tension’, sur le phénomène de la gentrification.
Rent Gilbert Fastenaekens, photographe using the form