Panamarenko, portrait en son absence

Artiste : Panamarenko

Panamarenko, portrait en son absence

  • 26'
  • 1997
  • VF
Réalisation : Claudio Pazienza

Scénario : Claudio Pazienza | Image : Jean-Marc Vervoort | Son : Pierre Mertens | Montage : Philippe Boucq | Infographie : Alain Escaille | Production : Qwazi qWazi filM , Images Création, Heure d’Eté Production,
Arte Belgique, RTBF

  • 26'
  • 1997
  • VF

Résumé

Comment filmer un artiste qui ne veut pas l'être ? Claudio Pazienza décide de mettre en scène des débuts de réponses à cette question et de dialoguer avec l'artiste à travers des archives recueillies par d'autres.

Avis

Comment faire un film sur un artiste résistant, qui dit au cinéaste "Débrouillez-vous !" ? Claudio Pazienza retourne cette absence en en faisant un film bien plus intéressant que s’il y avait eu une complicité préalable. Comme Marguerite Duras dans 'Le camion' qui avait utilisé le conditionnel pour parler d’un film en train de se faire, mais dont l’histoire était portée par le seul discours, le cinéaste joue ici sur le "On aurait pu...", plein de drôlerie en déambulant dans les rues d’Anvers en compagnie d’une autruche, oiseau qui "aurait pu" voler. Cette entrée en matière interroge Panamarenko et ses merveilleuses machines, dont une des dernières, le fameux 'Chicken' qui se contente de faire quelques pas en agitant ses ailes. Utilisant des images et des interviews prises lors de vernissages ou de mises à l’épreuve des mécaniques poétiques construites par Panamarenko, le cinéaste en fait un montage ironique et informatif. En cela, il restitue la démarche de l’artiste "navigateur, aviateur, sculpteur, ingénieur", en tout cas inventeur d’un art où le sérieux technologique devient rêve, mais "rêver c’est faire en sorte que tout fonctionne vraiment". Et l’on assiste à l’envol (modeste) d’une gigantesque montgolfière à l’utilisation (expérimentale) de godillots magnétiques, à l’avancée (hésitante) d’un char marin, au (léger) décollage d’une bicyclette volante. Et la voix off du cinéaste entame une conversation/évocation avec un Panamarenko filmé par d’autres. C’est drôle, juste et intelligent.

Panamarenko 1940-2019Belgique
Initié au Pop Art lors d’happenings, Panamarenko s’invente rapidement une mythologie personnelle. Qu’il se fasse multimillionnaire ou commandant de bord, en costume militaire avec son chapeau panama qui ne le quitte jamais, sa vie est une performance constante. Sa passion pour l’aéronautique pousse Panamarenko à construire d’étranges machines volantes, objets automates ou aéroplanes d’une technicité onirique. À la fois drôles et poétiques, on ne sait si ses créations peuvent réellement voler et sans doute cela participe-t-il à leur mystère.
Claudio Pazienza °1962Italie
Arrivé en Belgique à l'âge de un an, Claudio pazienza suit des études à l’ULB. Il s’essaie ensuite au cinéma en tournant – à ses frais – les premières séquences d’un futur long-métrage ('Sottovoce' 1986-1992). Depuis 1987, il réalise des courts-métrages de fiction et des documentaires de création. En 1997, il crée sa propre maison de production : Komplot Films. Il est considéré comme un des auteurs majeurs des films de création. Citons 'Tableau avec chutes' (1997), 'Archipel nitrat'e (2009) et 'Exercice de disparition' (2011). Il enseigne aussi le cinéma à l'IAD.
Rent Panamarenko, portrait en son absence using the form