Renoir(s), en suivant les fils de l’eau

Renoir(s), en suivant les fils de l’eau

  • 52'
  • 2005
  • VF

Scénario : Anne-Marie Faux | Image : Stéphane Bion | Prise de son : Nicolas Basselin | Montage : Virginie Parrot | Narration : Jean Renoir | Producteur : Sylvie Pialat | Production : Les Films du Worso, France 5

  • 52'
  • 2005
  • VF

Résumé

Promenade au fil de l’eau en compagnie de deux artistes de renom, le peintre Auguste Renoir et son fils Jean, cinéaste.

Avis

Ce documentaire invite à une promenade au fil de l’eau en compagnie de deux artistes de renom, le peintre Auguste Renoir et son fils Jean, cinéaste. À la fois filiale et fluviale, cette balade permet de tisser les liens entre deux artistes, de comparer leurs points de vue sur des sujets communs, les influences du père sur le fils et par là, de mieux comprendre deux parcours artistiques à la fois proches et sensiblement différents. Cette mise en parallèle joue sur les correspondances : l’un peint un déjeuner sur l’herbe, l’autre filme quelque chose d’à peu près similaire. On découvre ainsi deux manières personnelles d’appréhender la mise en lumière, le choix des plans, le cadrage... Un leitmotiv revient : la rivière, l’eau, thème cher à ces deux personnalités et qui traduit un rapport particulier à la vie. "Il faut se laisser aller dans la vie comme un bouchon dans le courant d’un ruisseau", théorie du peintre qui semble avoir inspiré toute la vie du cinéaste. Le parti pris adopté par les cinéastes est de suivre l’axe chronologique à partir de l’enfance de Jean. C’est sa voix qui commente, une voix chaleureuse et souriante, encore toute empreinte des souvenirs de l’enfance. Ainsi, le film devient un conte, un voyage intime et universel dans lequel nous aussi, nous nous laissons porter, un voyage un peu gâché, hélas, par ce tableau doré qui suit le cours de l’eau comme un leitmotiv assez maladroit.

Jean Renoir 1894-1979France
Cinéaste et fils du peintre Auguste Renoir, Jean Renoir a une œuvre qui s’étend du muet au parlant et préfigure la Nouvelle Vague. Dès son premier film, une adaptation du ‘Nana’ d'Émile Zola, il s’éloigne radicalement des films d’alors et provoque l’incompréhension des critiques, par son style à l’aube du néoréalisme et ses personnages naturalistes. À la fin des années trente, il tourne ses chefs-d’œuvre : ‘La Grande Illusion’ puis ‘La Règle du jeu’, tableaux humanistes et sans complaisance des mœurs de l’époque. En 1940, Jean Renoir s’exile aux États-Unis et réalise de nombreux films pour Hollywood. André Bazin, Éric Rohmer ou François Truffaut le considèrent sans conteste comme l’un des cinéastes majeurs du cinéma français.
Jean-Pierre Devillers France
Auteur et réalisateur, Jean-Pierre Devillers est spécialisé dans les portraits d'artistes et les documentaires. Il a réalisé des émissions de télévision et des épisodes de la série Caméra Café. Il a également réalisé une série documentaire avec Philippe Labro pour France Télévisions portant sur Romy Schneider, James Dean, Dalida, Serge Gainsbourg, Grace Kelly, Ernest Hemingway, Jacques Brel et Marilyn Monroe.
Anne-Marie Faux France
Productrice, cinéaste et actrice, Anne-Marie Faux côtoie Jean-Luc Godard, ce qui l'amène à produire 'Alas for M' (1993), qui met en lumière une réflexion sur l’amour et la création guidée par un texte de Leopardi. Elle réalise, en collaboration avec Jean-Pierre Devilliers, un documentaire intitulé 'Maurice Pialat, l’amour existe', portrait du cinéaste pour lequel elle est amplement saluée par la critique. En 2007, Anne-Marie Faux joue dans 'Cortex', où elle donne la réplique à Julien Boisselier et André Dussolier dans le rôle de Claire.
Rent Renoir(s), en suivant les fils de l’eau using the form