Dotremont-les-logogrammes

Dotremont-les-logogrammes

  • 14'
  • 1972
  • VF
Réalisation : Luc de Heusch

Scénario : Luc de Heusch | Image : Michel Baudour | Montage : Pierre Joassin | Musique : Chants lapons | Production : Luc de Heusch | Pays : Belgique

  • 14'
  • 1972
  • VF

Résumé

À partir de 1969, le peintre Christian Dotremont s'installe à Tervuren dans une maison de repos. Ce film le dévoile au travail, occupé à faire ses logogrammes qui sont des dessins-mots, sorte de calligraphie poétiques et voyageuses. ll sait que le temps lui est compté.

Avis

Dès le générique, on approche les logogrammes depuis le lieu où s’est mis en place, fantasmatiquement chez Dotremont, le désir d’écriture inspiré par l’amour qu’il porte à Gloria. La caméra dit, tout au long du film, la position du corps, des mains, l’avancée de l’encre, de la naissance de ses poèmes visuels jusqu’à l’autodafé qui attend ceux qui ne sont pas parfaits. Mais le film rend compte également de la vie de Christian Dotremont, reclus à la pension Pluie des roses à Tervueren, l’enfermement d’un homme malade, relié au monde par une importante correspondance, des coups de téléphone infinis, une accumulation de papiers, de livres, de souvenirs de voyages, avec omniprésente la Laponie, ce lieu mythique. Un chant lapon, la voix rocailleuse de Dotremont, celle d’une correspondante, présence de toutes les femmes, appuient ce que montre l’image, le travail de création dans une fin de vie proustienne confinée et fiévreuse.

Christian Dotremont 1923-1979Belgique
Poète et peintre, Christian Dotremont fonde le groupe belge des Surréalistes Révolutionnaires en 1947, puis l’année suivante le mouvement CoBrA. Avec Joseph Noiret, Karel Appel, Constant, Corneille et Asger Jorn, ils entendent réagir à la querelle entre abstraction et figuration, entre Copenhague, Bruxelles et Amsterdam. En 1949, il rencontre Pierre Alechinsky et se découvre peintre, ensemble ils collaborent à des œuvres à quatre mains. L’année 1951 est marquée par la dissolution de CoBrA et le séjour de l’artiste au Danemark. C’est un voyage en Laponie (1956-1957) qui transforme sa pratique et l’installe en peintre de l’écriture. Dotremont invente les logogrammes, ces poèmes qu’il peint spontanément à l’encre de Chine noire sur papier blanc, entre poésie et recherche graphique.
Luc de Heusch 1927-2012Belgique
Cinéaste, ethnologue, écrivain, professeur à l’Université Libre de Bruxelles et à l'École des Hautes Études, ami de Jean Rouch et de Germaine Dieterlen, Luc de Heusch a publié des ouvrages sur les mythes et la royauté en Afrique qui font autorité. CoBrA l'ouvrira à la peinture, Henri Storck au cinéma. Il a tourné de nombreux films en Afrique, ainsi que des films sur des artistes belges. La fiction ne le tentera qu’une fois avec 'Jeudi on chantera comme dimanche' qu'il tourne en 1967.
Rent Dotremont-les-logogrammes using the form