Fernand Léger, les motifs d’une vie

Artiste : Fernand Léger

Fernand Léger, les motifs d’une vie

  • 52'
  • 1997
  • VF
Réalisation : Alain Bergala

Image : Michel Duran | Montage : Valérie Loiseteux | Prise de son : Gérard Chiron | Musique : Richard Galliano | Production : Centre Georges Pompidou, La Sept, Paris Première, Les Films du Tambour de Soie

  • 52'
  • 1997
  • VF

Résumé

Réalisé pour accompagner la rétrospective Fernand Léger organisée par le Centre Georges Pompidou en 1997, le film du critique de cinéma Alain Bergala analyse l'œuvre du peintre français à travers treize motifs qui donnent les clés de son œuvre.

Avis

Ce film a été réalisé pour accompagner la rétrospective Fernand Léger proposée par le Centre Georges Pompidou en 1997. Brillamment, Alain Bergala a dépassé le stade de film de commande ou de pure information en mettant en place le dispositif des motifs. Il prend dans les tableaux treize objets qui jouent le rôle de clés permettant d’entrer dans le travail du peintre. Par exemple, le mot "acier" va lui permettre d’aborder le trauma de la guerre de 1914-1918 et le bouleversement créatif qu’il opère après la découverte de la forme parfaite de la culasse d’un canon. Le mot "escalier" va introduire le problème de la décomposition du mouvement, "figure", le passage du réalisme à l’abstraction, etc. Le commentaire lu par des voix diverses est tout à fait remarquable. Il fait alterner des textes de Fernand Léger qui écrivait très bien et des analyses d’Alain Bergala. Une musique discrète et guillerette ponctue certaines séquences et des documents photographiques donnent des repères chronologiques essentiels.

Fernand Léger 1888-1955France
D’abord dessinateur d’architecture, Fernand Léger traverse rapidement l’impressionnisme puis rejoint les cubistes sous l’influence de Paul Cézanne et s’impose dans l’avant-garde artistique. Mais la Première Guerre mondiale arrive comme un tournant pour lui, à tous les points de vue. Inspiré par les formes mécaniques, il trouve un style personnel qui joue sur les contrastes et simplifie les volumes et la représentation réaliste. "Pour moi, la figure humaine, le corps humain n’ont pas plus d’importance que des clés ou des vélos. L’objet a remplacé le sujet." Créateur d’une imagerie vigoureuse qui privilégie le fait social et l’humain, Fernand Léger impose une vision personnelle et optimiste avec une expression directe, voire brutale.
Alain Bergala °1943France
Collaborateur des Cahiers du Cinéma, Alain Bergala est notamment connu comme spécialiste de l’œuvre de Jean-Luc Godard. Il enseigne à l’Université Paris 3 et à la Fémis. Commissaire d’exposition, il est aussi réalisateur. Ses films portent sur le cinéma et sur des cinéastes : 'Pasolini, la passion de Rome' (2013), 'Picasso parle à Godard' (2018)...
Rent Fernand Léger, les motifs d’une vie using the form