Jean Tinguely

Artiste : Jean Tinguely
Artistes évoqués :
Niki de Saint PhalleYves KleinPontus UltenPierre RestanyMilena PalakarkinaGeorges Mathieu

Jean Tinguely

  • 30'
  • 1988
  • VF

Son : Claude Perrin-Terrin | Montage : Adrian Maben, Marie-Claire Perret | Musique : Pink Floyd et 'Procession' (Merry Clayton) | Production : RM Productions | Pays : France

  • 30'
  • 1988
  • VF

Résumé

Un catalogue de vidéos édité à l’occasion de l’exposition rétrospective que le Centre Georges Pompidou a consacrée au sculpteur Jean Tinguely (décembre 1988 - mars 1989) et qui reprend trente années d'interviews.

Avis

Ce document reprend principalement des fragments d’interviews accordées par le sculpteur Jean Tinguely pendant trente ans. Elles permettent de suivre l’évolution de son travail, le début des révoltes ludiques, la période sombre, les années Niki de Saint Phalle, le temps des fontaines et celui des grandes machines monumentales. Il s’explique sur son rapport au mouvement, à l’acte, à l’éphémère, à la vitesse... Il parle des artistes Georges Mathieu et Yves Klein, de ses matériaux préférés, les ferrailles et les objets poubelle, l’eau et la fumée. Des documents d’archives permettent de revoir ses machines autodestructrices, ses performances iconoclastes, son travail dans l’atelier. La bande son propose une musique de cirque ou de bal musette qui joue sur l’esprit d'accompagnement des films burlesques. Le catalogue, mis en page par l’artiste, reprend des textes de Niki de Saint Phalle, Pontus Ulten, Pierre Restany et Milena Palakarkina. Une belle série de photographies commentées par l’écriture-graffiti de l’artiste propose une sorte d’autobiographie visuelle.

Jean Tinguely 1925-1991Suisse
De 1940 à 1945, Jean Tinguely fréquente l’École des arts appliqués de Bâle, alors qu’il est apprenti décorateur, puis s'installe à Paris en 1953. En 1954 est organisée sa première exposition personnelle de Méta-mécaniques, composées de roues, et de Moulins à prières (constructions en fil de fer). L’année suivante, il participe à l’exposition ‘Le Mouvement’ qui consacre l’art cinétique. Co-fondateur du mouvement des Nouveaux Réalistes (1960), Tinguely pense que l’approche du réel passe par le moteur électrique et la machine, et poursuit ses recherches avec les Méta Matics. Il réalise de nombreuses œuvres mobiles en association avec Niki de Saint-Phalle, sa femme, comme la 'Fontaine Stravinsky' près du Centre Pompidou. Tinguely reste également connu pour des happenings qui voient ses constructions s’autodétruire.
Gianfranco Barberi Italie
Avec Marco di Castri, Gianfranco Barberi fonde la société Cataloga. Ils produiront ensemble plus de vingt films sur des artistes et des expositions, distribués et diffusés dans le monde entier. En 1989, il réalise le film 'Magiciens de la Terre', une chronique de l'exposition éponyme à la Grande Halle de la Villette et du Centre Georges Pompidou. En 1994, le Musée National d'Art Moderne de Paris consacre une rétrospective à l'ensemble des films réalisés par Cataloga.
Marco di Castri °1952Italie
Musicien de formation, Marco di Castri commence sa carrière de cinéaste au début des années 1980 avec un documentaire ethnographique 'Pietro G.' sur le musée d'art contemporain Castello di Rivoli. Il fonde la société Cataloga avec Gianfranco Barberi qui va produire plus de vingt films sur des artistes et des expositions, distribués et diffusés dans le monde entier. Il réalise aussi des films sur des auteurs et autrices dont Michael Cunningham, Jeremy Rifkin et Elizabeth Strout.
Rent Jean Tinguely using the form