Leonardo Cremonini ou les jeux sans règles

Leonardo Cremonini ou les jeux sans règles

  • 50'
  • 1978
  • VF
Réalisation : Jean-Louis Roy

Image : Roger Bimpage | Son : Michel Gremion | Montage : Joëlle Van Effenterre, Bertrand Theubet | Production : Pierre Gisling | Pays : Suisse

  • 50'
  • 1978
  • VF

Résumé

Avec leur mise en scène quasi cinématographique, les toiles de Leonardo Cremonini ont inspiré les auteurs Italo Calvino, Michel Butor et Umberto Eco. Portrait de Leonardo Cremonini dans lequel il se raconte dans son atelier, devant ses toiles, dans les rues de Trouville.

Avis

Dans son atelier, devant ses toiles aux couleurs intenses, à Trouville, Leonardo Cremonini parle. Seul ou avec un interlocuteur qui joue le rôle de l’ami critique. Il développe, autour de son œuvre, un discours savant sur l’organique, les éléments, la solitude, le fantastique... Discours de théoricien heureusement illustré par ses toiles qui montrent l'inhumanité de l’humain. Parfois, un texte poétique vient appuyer la mise en décor du peintre, au bord de la mer, en hiver : digue et cafés déserts, désolation de la mauvaise saison. La réalisation en fait un personnage fictionnel alors que la bande son est plutôt celle d’une interview ; quelques éléments biographiques sont abordés mais le propos du film n’est pas là. Il s’agit plutôt d’une réflexion sur la nécessité de peindre et le sens d’un travail fait par l’artiste lui-même.

Leonardo Cremonini 1925-2010Italie
Sa passion pour la peinture est transmise à Leonardo Cremonini par son père cheminot. Il fréquente pendant quatre ans l’Académie des Beaux-Arts de Bologne, puis l’Académie de Brera à Milan. Il s’installe ensuite à Venise, en 1950, où il est remarqué par Peggy Guggenheim qui lui fournit un atelier. Il est à la recherche de techniques moins académiques et se rapproche de l'expressionnisme une fois installé en France. Ses œuvres suscitent déjà l’intérêt et sont exposées aux États-Unis. Pourtant, Cremonini ne cesse pas son travail de recherche et sa peinture se fait plus construite, plus intellectuelle voire métaphysique, ce qui lui vaut des interprétations psychanalytiques et philosophiques.
Jean-Louis Roy 1938-2020Suisse
Très jeune, Jean-Louis Roy est embarqué dans l'aventure de la Télévision genevoise expérimentale qui devient la TSR en 1954. Avec un petit groupe de réalisateurs, il crée un langage, un style, une émulation au sein des équipes de télévision et s'engage à montrer la réalité du pays. À partir de 1972, il privilégie les documentaires de création, et choisit volontiers des sujets hors des normes pour l'époque, comme la transidentité ou l'exorcisme.
Rent Leonardo Cremonini ou les jeux sans règles using the form