Les Muses sataniques

Artiste : Félicien Rops
Artistes évoqués :
Émile ZolaCharles BaudelaireCharles De Coster

Les Muses sataniques

  • 60'
  • 1983
  • VF
Réalisation : Thierry Zéno

Image, montage : Thierry Zéno | Son : Christian Coppin | Voix : Daniela Bisconti, Nicole Debarre, Mina Maati | Musique : Brahms, Liszt, Franck | Production : Zéno Films | Pays : Belgique

  • 60'
  • 1983
  • VF

Résumé

Peintre, dessinateur, graveur, caricaturiste de génie à la plume réaliste et acerbe, Félicien Rops a aussi laissé une vaste correspondance et de nombreux écrits. La parti-pris du film de Thierry Zéno est de mettre la prose superbe du dessinateur au service de ses œuvres visuelles.

Avis

Félicien Rops est un grand dessinateur, un grand graveur mais aussi un épistolier magnifique. Il écrit, il écrit beaucoup, il écrit très bien. L’idée forte de ce film est de mettre en rapport l’image et la phrase, les deux corrosives, sincères et contestataires. Il ne s’agit pas d’une biographie, mais de l’accompagnement d’un homme qui a été riche et peu heureux. Entouré de femmes et élevé dans l’interdiction de celles-ci, écrasé par sa province, il est en prise avec un catholicisme où le Christ et le diable (souvent représentés par une truie ou une femme), se bousculent dans une révolte datée, mais superbe. Ami d'Émile Zola, Charles Baudelaire, Charles De Coster, le peintre adopte la pose de l’artiste d’avant-garde qui se passe de l’enseignement des maîtres et qui, de Gustave Courbet à Claude Monet, prétend à une création originale d’après nature. Le parallélisme entre le vu et l’entendu est parfait, la voix du lecteur et les mouvements de caméra sont justes mais l’énoncé systématique du titre des œuvres coupe peut-être l’émotion portée par la violence des dessins, la rage des textes, éléments que Thierry Zéno propose en retrait de ce qu’il aurait pu en faire.

Félicien Rops 1833-1898Belgique
Étudiant en philosophie à l’Université Libre de Bruxelles, Félicien Rops devient alors le dessinateur attitré de plusieurs cercles. En 1953, il s’inscrit à l’Atelier de Saint-Luc où il côtoie des artistes d’avant-garde. Au début des années 1960, il connait ses premiers succès en tant que dessinateur. Rops réside alors entre Bruxelles où il est nommé vice-président de la Société libre des Beaux-Arts en 1968 et Paris où il fréquente des écrivains dont Baudelaire et réalise les illustrations d’ouvrages de la littérature française. Quant à ses œuvres, comme 'Pornocratès' (1878), elles suscitent des scandales. De l’artiste, reste une abondante correspondance qui témoigne de son humour et sa sensibilité. Une partie est conservée au musée Félicien Rops à Namur, sa ville d’origine. À la fois peintre, dessinateur, illustrateur et graveur, Rops reste connu comme un artiste provocateur.
Thierry Zéno 1950-2017
Une des fortes personnalités du cinéma belge. Il a commencé avec "Vase de noces", un film culte, transgressif, qui a fait scandale et lui a valu l’estime de tous les dadaïstes du 7ème art. Depuis, un peu en marge de la fiction, il fait une oeuvre de cinéaste ethnologue (avec des points de vue très personnels - la mort ou le temps et la durée) et de cinéaste qui s’intéresse aux arts plastiques mais toujours en se confrontant à des personnalités marginales ou sulfureuses.
Rent Les Muses sataniques using the form