Le Théâtre de Tadeusz Kantor

Artiste : Tadeusz Kantor

Le Théâtre de Tadeusz Kantor

  • 144'
  • 1985
  • VF
Réalisation : Denis Bablet

Réalisation : Denis Bablet | Image : Jérôme Blumberg, Marciej Braunstein, Claude Pellaud, Jan Neuman | Son : François Didio, Krzysztof Michalski, Roland Zosso | Montage : Jean-Christian Nicaise | Coproduction : Barberine Feinberg, CNRS Audiovisuel | Pays : France

  • 144'
  • 1985
  • VF

Résumé

Metteur en scène polonais, habitué des happenings, peintre, scénographe, écrivain, théoricien de l’art, acteur et professeur, Tadeusz Kantor fut tout ça avec éclat. Le film alterne de longs extraits de ses pièces avec un entretien passionnant.

Avis

Un film qui veut avant tout être un document. Il fait se succéder, dans un montage alterné, de longs extraits des pièces de Kantor dont 'La classe morte' et 'Wielopole, wielopole', à un magnifique entretien où Kantor explique son travail, son évolution, filmé très simplement. On a le plaisir de voir longuement son visage, ses mains, ses gestes. Il aborde à bâtons rompus tout ce qui a été important pour lui, son enfance polonaise entre curé et rabbin, la création du Théâtre Cricot 2. Il explique comment, sans référence, il a "inventé" le monde des objets, des ready-made, les machines célibataires, les emballages, le théâtre de la cruauté et de la dérision, le happening. Tout cela s’est nourri ensuite de connaissances, de circulation, de contradiction, de confrontation. On voit (il y a beaucoup d’archives) la ligne directrice de sa scénographie, on découvre ses réflexions de plasticien puisqu’il est aussi peintre et dessinateur. C’est passionnant et incontournable. Si le questionneur jargonne parfois universitaire, Kantor répond et monologue comme les grands avec clarté, modestie, force et intelligence.

Tadeusz Kantor 1915-1990Pologne
Artiste multi-facettes, à la fois peintre, plasticien, scénographe et metteur en scène, Tadeusz Kantor est aussi un théoricien de l’art. Il entame sa carrière en cofondant le Grupa Krakowska, un groupe de théâtre expérimental. Durant l’occupation de la Pologne par les nazis, il continue d’enseigner à l’Académie des Beaux-Arts de Cracovie et fonde le Teatr Niezależny. Après la guerre, il travaille un temps pour le théâtre officiel mais est en opposition avec la doctrine du réalisme socialiste. À partir de 1955, il fonde plusieurs théâtres pour lesquels il puise dans le constructivisme et le surréalisme. Il est consacré en 1975 avec la parution de son manifeste 'Le Théâtre de la Mort' et son spectacle 'La Classe morte'. Alors qu’il produit une œuvre plastique importante, influencée par le contexte socio-politique de la Pologne, Kantor reste célèbre en tant que réformateur du théâtre contemporain.
Denis Bablet 1930-1992France
Directeur de recherche au CNRS, historien du décor de théâtre, Denis Bablet a produit quelques films sur cette thématique particulière et publié beaucoup d'essais sur le théâtre de Tadeusz Kantor, Antonin Artaud ou Josef Svoboda.
Rent Le Théâtre de Tadeusz Kantor using the form