Lee Miller ou la traversée du miroir

Artiste : Lee Miller
Artistes évoqués :
David Sherman

Lee Miller ou la traversée du miroir

  • 55'
  • 1995
  • VF
Réalisation : Sylvain Roumette

Chef opérateur : Philippe Ros | Son : Jean Minondo | Monteuse : Michèle Loncol | Avec : Anthony Penrose, David Scherman, Patsy | Extraits de : documents d’archives, photographies et extraits de films de Cocteau, Man Ray, David Scherman | Musique : Marie-Michèle Banaletti

  • 55'
  • 1995
  • VF

Résumé

Portrait de Lee Miller, mannequin, égérie des surréalistes, photographe, correspondante de guerre dans les années 1930.

Avis

Un enquêteur, Anthony Penrose, part à la recherche de sa mère. Qui était Lee Miller, cette femme qu’il a peu connue et qui fut célèbre dans les années 1930 : mannequin, égérie des surréalistes, photographe, correspondante de guerre ? Bien évidemment Lee Miller est un personnage fascinant. Sa beauté a été très vite confrontée au désir des hommes. Cette femme "image" n’a jamais cessé de vouloir être une femme "regard". Elle a toujours tenté d’opposer sa liberté et sa vision à la représentation en papier glacé que l’on donnait d’elle. Le réalisateur en fait très justement une pionnière douloureuse de la modernité. Elle signalait, dans les années 1930, que la liberté qui régnait dans les milieux artistes ne libérait que les hommes. Lee Miller à la fois s’y pliait et luttait pour cesser d’être un objet et être reconnue comme sujet. Elle a été de 1940 à 1945 correspondante de guerre et une des premières photographes à entrer avec l’armée américaine dans les camps de concentration. Sur cette dernière partie de sa vie, David Sherman, qui était lui-même grand reporter et le compagnon de ces années là, apporte un beau témoignage. Ce travail a été son dernier combat : après, Lee Miller s’est rangée à ce qui était attendu d’elle, mondanité, conjugalité, et s’est perdue dans l’alcool ». C’est l’énigme de cette femme qui écrivait dans ses carnets "je veux être aimée purement et simplement en oubliant le sexe" ou "ne jamais perdre une minute de ma vie" que Sylvain Roumette tente d’approcher en présentant des documents et des témoignages éclairants.

Lee Miller 1907-1977États-Unis
En 1929, Lee Miller, alors jeune modèle pour Vogue, s'envole de New York pour Paris. Là, elle côtoie les surréalistes, joue dans un film de Jean Cocteau et rencontre Pablo Picasso et Man Ray dont elle devient la muse. Elle s’initie ensuite à la photographie et fonde avec succès son propre studio de prises de vue, qu’elle abandonne pourtant en épousant un richissime homme d’affaires égyptien. Au Caire, elle réalise l’une de ses plus célèbres photographies, ‘Portrait of Space’. En 1939, Lee Miller revient à son indépendance et couvre le blitz à Londres puis le débarquement de Normandie. Devenue reporter de guerre, elle invente le photoreportage en mettant en rapport textes et images.
Sylvain Roumette France
Auteur de nombreux documentaires, Sylvain Roumette travaille pour la série Des plantes et des hommes et la collection Contacts sur la photographie. Il réalise un portrait de l’écrivain bengali Rabindranath Tagore en 1995. Il est également scénariste et écrivain. On lui doit plusieurs romans et un essai sur Robert Doisneau 'Lettre à un aveugle' .
Rent Lee Miller ou la traversée du miroir using the form