Des ombres

Des ombres

  • 28'
  • 1994
  • VF

Image : Bernard De Wil | Son : Jean-François Duchâteau | Montage : Serge Nagels | Musique : Todor Todoroff | Entretien : Alexandre Vanautgaerden | Voix : Julia Garden | Pays : Belgique

  • 28'
  • 1994
  • VF

Résumé

Le film suit chronologiquement l'œuvre multiforme de l'artiste belge Marie-Jo Lafontaine grâce à une conversation avec elle.

Avis

Un film de citations et d’explications des travaux de Marie-Jo Lafontaine des années 1980-1990. Une voix off, qui dit un texte écrit par les réalisateurs, pose d’emblée la difficulté d’approche d’une personnalité comme Marie-Jo Lafontaine : vidéaste et sculpteuse vidéo, peintre de monochrome, photographe, artiste conceptuelle, auto-théoricienne. Il ne s’agit donc ni d’un portrait d’artiste ni d’une biographie ni d’un regard sur l’entièreté et l’évolution d’une œuvre. Le film est construit en deux volets. Le premier reprend des extraits de deux œuvres vidéo 'Les larmes d’acier' et 'Passio' et présente un travail photographique 'Les étoiles filantes', les trois brièvement commentés en voix off. Ensuite, les installations 'We are all shadows' (Munich), 'Jeder Engel ist schrecklich' (La Haye), 'Archief' (Aalborg) sont à la fois montrées in situ et expliquées par l’artiste qui s’entretient avec Alexandre Vanautgaerden. Le film présente donc, dans une organisation purement chronologique, les principaux travaux marquants de Marie-Jo Lafontaine de 1986 à 1994. Si cette structure additionnelle (un travail plus un autre, plus un autre) est très minimaliste, elle a l’avantage de bien montrer les œuvres et, surtout, elle laisse la parole à une artiste qui s’exprime avec clarté et intelligence. La musique de Todoroff dynamise cette structure classique en opérant une montée dramaturgique progressive.

Marie-Jo Lafontaine °1950Belgique
Artiste contemporaine, Marie-Jo Lafontaine étudie à La Cambre et obtient le prix de la jeune peinture avec ses premiers tableaux, des environnements de textile monochrome. Elle s’intéresse alors à la vidéo et réalise, depuis 1979, des environnements forts qu'elle bâtit comme des sculptures. L’installation 'Les larmes d’acier' marque un tournant dans sa carrière : sept colonnes composées de vingt-sept moniteurs qui diffusent des images d’haltérophiles, entre jouissance et souffrance. Son travail pictural se prolonge avec des photographies - visages ou corps - de grand format qu’elle associe à des monochromes. L'œuvre de Marie-Jo Lafontaine s’axe sur le désir, les rapports de violence et la sublimation du corps, de beauté ou de souffrance.
Bernard De Wil Belgique
Photographe et cinéaste, Bernard De Wil collabore avec Alexandre Vanautgaerden. Ensemble, ils ont abordé le cinéma en autodidactes pour faire des films sur l’art contemporain en Belgique. Ils réalisent avec le musicien Todor Todoroff deux films sur les artistes Marie-Jo Lafontaine ('Des Ombres', 1994) et Madeleine Martin-Haupert ('Faire un tableau', 1993) ainsi que sur le Musée d’Art contemporain d’Anvers ('MUHKA', 1991).
Alexandre Vanautgaerden °1965Belgique
Historien d'art, Alexandre Vanautgaerden est également cinéaste. Spécialiste d'Érasme et la transmission des savoirs (de Gutenberg aux humanités numériques), il a dirigé deux institutions patrimoniales : la Maison d'Érasme et la Bibliothèque de Genève. Il a collaboré avec des artistes sur les relations entre le patrimoine, la recherche académique et l'art contemporain. Il a réalisé plusieurs documentaires sur l’art (notamment pour la RTBF).
Rent Des ombres using the form