Les Nouveaux Commanditaires de Blessey

Artiste : Rémy Zaugg

Les Nouveaux Commanditaires de Blessey

  • 39'
  • 2008
  • VF

Montage : Sandrine Romet-Lemonne | Avec la voix de : Jean Rollin | Production : HB Projet, Objet de Production, Anna Sanders Films, Fondation de France | Pays : France

  • 39'
  • 2008
  • VF

Résumé

Un épisode de la série Les Nouveaux commanditaires qui décrit l'intervention de Rémy Zaugg et la réhabilitation d'un vieux lavoir.

Avis

Chaque épisode des Nouveaux Commanditaires s’ouvre sur cette question : "Qui dira maintenant la raison d’être de l’art ?" À l’initiative de l’association Les Nouveaux Commanditaires, l’artiste belge François Hers lance, en 1996, un programme de financement de commandes d’œuvres d’art qui émanent de la société civile. Cette action permet à des personnes confrontées à des enjeux de société ou de développement d’un territoire d’associer des artistes à leurs préoccupations. Son originalité repose sur une conjonction nouvelle entre l’artiste, un collectif citoyen commanditaire et une personne chargée de la médiation culturelle, de même que des partenaires publics et privés : toutes et tous collaborent autour d’un projet. Les films de François Hers et de Jérôme Poggi remontent le cours de neuf de ces projets, en France et en Europe.
À Blessey, hameau à une cinquantaine de kilomètres de Dijon, les vingt-six habitantes et habitants souhaitent réhabiliter le lavoir communal. Leur demande est d’une grande simplicité. Mais voilà que le médiateur des Nouveaux commanditaires fait appel à Rémy Zaugg. Pas question pour l’artiste suisse de renommée internationale de se plier à un projet qu’il trouve sans intérêt. Commence alors une longue bataille dans laquelle Rémy Zaugg va imposer sa vision, à coup de lettres et de croquis. Peu à peu, le projet prend forme, la population du village s’investit de plus en plus, prise à parti par cet homme exigeant. Le projet est totalement remodelé, le site aussi, un paysan ira même jusqu’à céder un bout de ses terres pour que l'artiste puisse aller jusqu’au bout de ses rêves. Cet épisode est l’un des plus passionnants de la série des Nouveaux commanditaires parce qu’il réussit à raconter - entre interviews, témoignages, lettres - la relation étonnante et complexe qui lie les habitantes et habitants, l'artiste et le monde artistique. C’est aussi l’un des rares épisodes à ne pas rapporter la parole de l’artiste puisque Zaugg est mort avant la réalisation du film. Très malade, il n’a pas pu se rendre sur place pour voir son œuvre achevée. Or, le paysage remodelé autour de ce lavoir et tout le travail autour de l’étang qui l’avoisine font du lavoir de Blessey un véritable tableau vivant, une belle œuvre qui rend à la nature environnante toute sa grandeur. Si les exigences de l’artiste ont ici aussi engendré de nombreuses questions et bien des conflits, elles ont surtout poussé les commanditaires à assumer leurs désirs et leurs ambitions, révélant à la fois la noblesse et la modestie de leur caractère.

Rémy Zaugg 1943-2005Suisse
Confèrant à l’art la visée de "transformer la perception de l’objet en objet de la perception", les tableaux, essais et muséographies de Rémy Zaugg tentent de rompre les positions habituelles différenciant artiste, public, historien et historienne de l’art pour immerger l’œil et renouveler les perceptions. Ainsi travaille-t-il de manière obsessionnelle et hallucinatoire autour de l’œuvre d’autres artistes, comme Paul Cézanne dont il décline 'La Maison du pendu' en vingt-sept esquisses perceptives. Il expose pour la première fois à Bâle en 1972 dans l’expo collective 'Dedans-Dehors'. Rémy Zaugg se joint à l’Atelier 5 pour aménager les salles du nouveau Kunstmuseum de Berne, collaboration renouvellée pour une quinzaine de projets avec les architectes Herzog & De Meuron.
François Hers °1943Belgique
Artiste et écrivain, François Hers a construit une œuvre fondée sur le désir de sortir l’art des musées. Que ce soit dans sa pratique de la photographie, dans ses installations ou dans ses ouvrages, François Hers interroge les relations entre l’art et le milieu où il est créé. De 1983 à 1988, il conçoit et dirige la mission photographique de la Datar. Directeur de la Fondation Hartung-Bergman depuis sa création en 1994 jusqu'en 2014, il est responsable de la culture à la Fondation de France depuis 1989, et concepteur du protocole des Nouveaux commanditaires.
Jérôme Poggi France
Historien et critique d’art, spécialisé dans l’histoire du commerce de l’art, Jérôme Poggi est diplômé de l’École Centrale, mais aussi de l’EHESS et il est titulaire d’un master en histoire de l’art. Auteur de nombreux articles, ouvrages et films documentaires, il a fondé sa galerie en 2009. Il est médiateur agréé par la Fondation de France pour l’action des Nouveaux Commanditaires.
Rent Les Nouveaux Commanditaires de Blessey using the form